• Ils sont Handicapés

    * ILS SONT HANDICAPÉS *

     

    ...L'égoïsme inhumain enferme les valeurs

    Dans nos cœurs étouffés que la vie asphyxie ;

    Aveuglés d'apparences épuisés par la peur

    Nous cherchons affolés une vaine sortie ...

    Nous voulons à tout prix négligeant l'essentiel

    Gagner tous les combats imposant par la force

    Notre désir ardent d'atteindre enfin le ciel

    Qui demain croyons-nous protégera nos gosses ...

    Cette course effrénée épuisante et sournoise

    Nous prive des beautés que nous ne voyons plus

    Nous poussant à l'excès elle se moque narquoise

    Des effets meurtriers qui brisent les vertus ...

    Éblouis d'utopie, errants indifférents

    Nous croisons les chemins de ceux qui sans manière

    Avancent dans la nuit supportant les tourments

    Du cruel handicap enfermant leurs prières ...

    Ils sont si près de nous que l'on ne les voit pas

    Mutilés dans leur corps ils souffrent en silence

    Dignement résignés ils mènent un combat

    Lancinant et ingrat réfutant l'apparence ...

    Ils ne réclament rien jamais ne se plaindront

    Subissant doublement le prix de l'injustice

    Sans pour autant blâmer les langages abscons

    Promesses erronées ironiques prémices ...

    Ils s'accrochent à la vie qu'ils bénissent entre tout ;

    Courage et volonté que jamais rien n'affecte

    En font ces Chevaliers qu'humblement à genoux

    Nous devons admirer sans masque ni courbette ...

    Nous qui pleurons toujours à la moindre douleur

    Voulant tout obtenir sans trop de sacrifices

    Respectons ces gens là cultivant la pudeur

    Avec eux bâtissons le plus bel édifice ...

    ...Ils sont Handicapés mais leur cœur est très pur

    Ils sont handicapés mais loyaux et honnêtes

    Ils sont handicapés et nous sommes impurs

    Ils sont handicapés et nous odieux et bêtes ...

     

    © Richard NATTER.   (Albertville 1989)

    °o°o°o°o°o°

     
    « Mascarade PolitiqueLes Yeux d'un Coeur »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter